Nicolas Cochard

Luminations : « effets subjectifs de la lumière sur nos sentiments »
Henri Alekan

L’objectif immuable de mon travail est de sensibiliser l’espace par le procédé photographique (photogramme direct): la restitution de la trace du passage de la lumière seule.

A travers une chose familière, la lumière instantanée, brève mais souveraine, je souhaite faire apparaître quelque chose de non familier : l’effet produit par le phénomène d’inversion ou d’impression en négatif. Par transposition, la lumière assombrit, l’ombre irradie, telle une écriture noire sur blanc.

Créer une sorte de monde perceptuel issu du visible, né de l’impermanence et éternisé par le papier photosensible chimiquement. Une dimension qui s’affirme dans la « négation » comme pour mieux révéler un état, un ralentissement. Emmagasiner les rayons lumineux et produire un nouvel espace rétinien et mental, par une abstraction qui ne prend pas la place du réel mais le souligne.

Nicolas Cochard